Les Petites Soeurs de Jésus de Bagdad, nous écrivent et racontent…

novembre 18, 2010

(Extraits) La lettre complète ici.

Chers frères et soeurs de partout, Nous voulons commencer cette lettre par vous remercier de tous les messages de communion et de solidarité que nous avons reçus (…).

Notre Église est habituée aux coups durs, mais c’est la 1ere fois que c’est aussi violent et sauvage et surtout la 1ere fois que cela se passe à l’intérieur de l’église, d’habitude ils font exploser des bombes dans la cour des églises (…).

L’église a été prise d’assaut le Dimanche 31 Octobre après midi, juste après le sermon du Père Tha’er qui célébrait la messe (…). Les attaquants étaient de très jeunes gens (14-15 ans) non masqués armés de mitraillettes, de grenades et ils portaient une ceinture explosive. Ils ont tout de suite ouvert le feu, tuant le père Wasim qui tentait de fermer la porte de l’église, puis ils ont tiré aveuglement après avoir ordonné aux gens de se jeter à terre, de ne plus bouger et de ne pas crier (…). Le père Tha’er qui continuait à célébrer a été tué à l’autel dans ses habits sacerdotaux, son frère et sa mère ont été tués également.

Après, cela a été le massacre (…).

Ils ont mitraillé la Croix en se moquant et en disant aux gens : « dites lui de vous sauver », ils ont aussi prié l’appel à la prière : Allah akbar, la ilah illallah… Et à la fin quand l’armée a été sur le point d’entrer, ils se sont faits exploser. L’armée et les secours ont mis presque 2 heures à arriver (…). Pourquoi ont-ils mis si longtemps à arriver ? (…).

Le lendemain ont eu lieu les obsèques dans l’église chaldéenne voisine, l’église était bondée, c’était très impressionnant, il y avait 15 cercueils alignés dans le choeur, les autres victimes ont été enterrées dans leur village ou séparément, selon les cas. Des représentants de toutes les communautés chrétiennes ainsi que du gouvernement étaient là, notre patriarche a parlé ainsi que le porte-parole du gouvernement et un religieux, chef d’un parti islamique (Moammar el Hakim). La prière a eu lieu dans une grande dignité et sans manifestations bruyantes (…).

(…) Nous avons été frappés par leur calme et leur foi (…).

Il y a un sursaut de foi et de détermination surtout chez les prêtres restant à Bagdad qui disent: ils veulent nous chasser et nous exterminer mais nous sommes là et nous resterons, depuis 14 siècles vous n’avez pas pu en finir avec nous (…).

Nous pensons à la phrase du psaume 69 : « Plus nombreux que les cheveux de la tête, ceux qui me haïssent sans cause » et nous pensons surtout à Jésus, haï sans raison, alors qu’il passait en faisant le bien.

Nous terminons cette lettre avec le cri d’un enfant de 3 ans qui a vu tuer son père et qui criait : « çà suffit, çà suffit », avant d’être tué lui aussi ; oui vraiment avec notre peuple, nous crions aussi : çà suffit.

Vos petites sœurs de Bagdad Alice et Martine, petites sœurs de Jésus.


La délégation des dominicains aux Nations Unies nous répond

novembre 7, 2010

« Nos frères et sœurs Dominicains d’Irak vous remercient pour cette initiative. Il est vital de se sentir soutenu quand tout s’effondre sans aucun recours à portée de la main hormis la prière. Puisse donc notre prière se traduire par des actes.
Nous n’oublions pas nos frères syrien catholiques et chaldéens qui vivent ces …souffrances. »


Lettre ouverte de Mgr Samir Nassar, Archevêque Maronite de Damas

novembre 7, 2010

UN SYNODE BAPTISE DANS LE SANG

A peine rentré de Rome pour annoncer aux fidèles les bonnes nouvelles rassurantes du Synode-Cadeau de l’Eglise aux Chrétiens d’Orient,  le drame de l’Eglise Notre Dame de la Délivrance à Baghdad  éclata pour faire 53 victimes innocents dont deux jeunes prêtres…

Le sang de ces martyrs  mélangé au sang du Christ dans l’Eucharistie de ce Dimanche 31 Octobre 2010 en Irak.

Le message de ce Synode baptisé dans le sang pour dire l’essentiel : LA CROIX est le seul chemin d’avenir.. Cette Croix est le compagon de route depuis l’aube du Christianisme…Il restera notre compagnon de route.. Voici la conclusion du Synode que j’ai lu dans les yeux et les larmes des fidèles qui trainent leur souffrance et  leur calvaire avec courage et fierté héroique …

Les enjeux et les atouts de ce Synode historique sont bien liés à cette réalité. Il s’agit de soutenir les Chrétiens d’Orient à rester  attachés à l’Espérance et continuer à témoigner du Ressuscité dans un  esprit de dialogue, d’ouverture et de pardon.

Voici la  seule mission  qui s’impose… Nous devons remonter le moral des fidèles découragés et déprimés. Ce n’est pas facile d’expliquer la mort des innocents sinon par le Sacrifice de la Croix.

Merci de votre amitié et de votre prière pour le pardon et la paix…

Damas le 5 Novembre 2010

+ Samir NASSAR
Archevêque Maronite de Damas


Répondons à leur appel !

novembre 6, 2010

Chers amis !

Suite aux terribles attentats qui ont eu lieu à la Cathédrale de Bagdad, les évêques d’Irak ont lancé un appel à « leurs frères de France ».

« Ce dont nous avons besoin, c’est de votre prière et de votre soutien fraternel et moral ».

Nous vous proposons de répondre à leur appel en leur envoyant des lettres d’encouragement et de soutien ! Et plus encore : que chaque lettre écrite soit une promesse de prière à leur intention.

Ainsi, chaque lettre reçue = 1 personne qui les porte dans la prière !

Pour ce faire, nous vous proposons de recopier à la main la lettre proposée ou mieux, d’en écrire une vous-même (un petit mot suffit !), et de l’envoyer, avec votre signature (et celle des vos amis si vous faites un courrier groupé) à l’adresse de l’Archevêché de Bagdad.

Pour être efficace, tout est imaginable !

Nous le répétons, les chrétiens (et musulmans) d’Orient ont besoin de notre soutien, ils ont besoin de nous savoir proche d’eux, de savoir que l’on prie pour eux, que nous les aimons ! Si l’on ne peut agir matériellement, nous avons le devoir de leur faire signe. Écrivons-leur.

A vos stylos !

____________________________________________

¡Respondamos a su llamado!

Queridos amigos:

Después de los terribles atentados que sucedieron en la Catedral de Bagdad, los obispos de Iraq lanzaron un llamado a “sus hermanos del mundo”

“Lo que en realidad necesitamos es su oración y apoyo fraterno y moral”

Esta proposición tiene como intención responder a este llamado de auxilio enviándoles cartas de apoyo y aliento.  Y mejor aún, que cada carta enviada sea para ellos una promesa de oración a esta intención.

De esta manera, cada carta recibida = ¡1 persona que los lleva consigo en oración!

Para poder hacer esto, les proponemos copiar a mano la carta propuesta, o mejor aún, escribir una propia
(con unas cuantas palabras es suficiente), y enviarla, con su firma (y de sus amigos si desean hacer un correo grupal) a la dirección de la Diócesis de Bagdad.

Para ser eficientes, ¡todo es imaginable!

De nuevo les decimos, nuestros hermanos cristianos (y musulmanes) del Oriente necesitan nuestro apoyo; necesitan saber que estamos junto a ellos en la oración y que los amamos en Cristo.  Si no nos es posible actuar dando apoyo material, hagámoslo dando nuestro apoyo moral.  Escribámosles.

Agarren su pluma y ¡a escribir!


%d blogueurs aiment cette page :